sábado, 29 de marzo de 2014

Je suis des Eaux Calmes

Les eaux calmes sont un symbole universel de vie et de pureté. Le récit de la création dans la Genèse souligne qu'un vent de Dieu tournoyait sur les eaux (Gn 1,2).

Bien que nécessaire à la vie quotidienne, l'eau dans la Bible est rare et il faut creuser des puits et des citernes pour recueillir l'eau de pluie et construire des systèmes d'irrigation. Dans le récit de l'Exode, grâce à son bâton, Moise fait surgir l'eau du rocher pour que le peuple boive et continue sa marche (Ex 17).

Étant la vie sous toutes ses formes, l'eau joue un rôle de guérison des maladies. Dans le récit de la Samaritaine, la source d'eau symbolise le jaillissement de la vie divine.

Viens, cresson un puits...
Depuis qu'un jour il m'a demandé, tout à fait à l'improviste de lui apprendre à prier, Mohammed a pris l'habitude de s'entretenir avec moi. C'est un voisin. Nous avons ainsi une longue histoire de partage...

Un jour, il trouva la formule pour demander un rendez-vous: Pour creuser notre puits!
Une fois, par mode de plaisanterie, je lui posai la question: Qu'est-ce que nous allons trouver? De l'eau musulmane ou de l'eau chrétienne?

Il m'a regardé, mi-rieur, mi-chagriné: Nous marchons ensemble et tu me poses cette question! Tu sais, au fond de ce puits-là, ce que je trouve c'est l'eau de Dieu! (Frère Christian de Chergé, un des moines  à Thibérine en Algérie en 1996)

La mer n'est pas Dieu, Je le sais bien.
Dieu est au-delà de la mer.
Mais quand je regarde l'immensité des flots, le reflux de la vague et la marée montante,
Quand les crêtes se brisent en une longue lame blanche,
Quand le regard se perd dans le bleu du ciel et de l'eau,
Quand le bleu de l'eau est si dense que le ciel semble blanc,
Il m'arrive de te chercher au-delà de la mer, 
Comme si mon coeur était en partance
Au-delà de moi-même et du temps. 
(André Beauchamp, Vivre sa vie comme un chant, La mer n'est pas Dieu, p.83)

(Textes ramassés par Philippe de Gatineau)

No hay comentarios:

Publicar un comentario