martes, 25 de febrero de 2014

Je suis Arbre, je suis Forêt

Je suis arbre, je suis forêt.


L'arbre est le symbole de la puissance, de la grandeur de personne humaine, d'un peuple, d'une ville, du Royaume de Dieu.

Le thème de l'arbre appartient d'abord à l'imaginaire du paradis, lieu de bonheur planté d'arbres aux fruits savoureux.

Heureux l'homme qui se plaît dans la loi du Seigneur... Il est comme un arbre planté auprès des cours d'eau: ... jamais son feuillage ne sèche. (Psaume 1)

Pourquoi t'échappes-tu sans cesse dans la forêt ?
Je cherche Dieu, dit l'enfant.
Mais, dit le père, Dieu n'est-il partout ? Dieu n'est-il partout le même ?
Oui, dit l'enfant, Dieu est partout le même. Mais moi, je ne suis pas le même partout. 
(Rabbi Yaakou-Vitzhak)

N'oublions pas que ce n'est pas la longueur de ses branches, mais la profondeur et la santé de ses racines qui font la vigueur d'un arbre. (Gustave Thibon)

Devenir des arbres qui existent silencieusement dans l'obscurité et qui par leur présence vitale purifient l'air. (Thomas Merton)

Lorsqu'on regarde les arbres, ils se mettent à parler. ... À travers la floraison de la vie, la maturité de l'été, les fruits de l'automne et le déclin de l'hiver, l'arbre raconte le mystère de la vie. (Jean-Paul II)

Vous avez l'hiver et le printemps, vous êtes l'arbre en sommeil et en fleurs; jouez pour Dieu des branches et du vent. Jouez pour Dieu des racines cachées. (Patrice de la Tour du Pin)

C'est le travail souterrain des racines qui donne au tronc de s'élever vers le ciel et de grandir vers la lumière. (Arnaud Favart)


(Textes ramassés par Philippe de Gatineau)

No hay comentarios:

Publicar un comentario